Bamidbar 

Bamidbar
  • Bamidbar
    Bamidbar
    Dans le désert du Sinaï, D.ieu demande que soit conduit un recensement des douze tribus d’Israël. Moïse compte 603 550 hommes âgés de 20 à 60 ans. La tribu de Lévy comptée séparément est composée de 22 300 individus mâles âgés d’au moins un mois. Les Lévites devront assurer le service dans le Sanctuaire, remplaçant les premiers-nés d’Israël (dont le nombre est, à peu près, équivalent) disqualifiés par la faute du veau d’or. Cependant 273 premiers-nés sont en surnombre par rapport aux 22 300 lévites. Ils doivent payer une somme de cinq shekels pour leur rachat. Lorsque le peuple lève le camp, les trois familles de lévites démontent et transportent le Sanctuaire pour le réassembler à la nouvelle halte. Ils dressent alors leurs propres tentes autour de lui. Les Kéhatites qui transportent l’Arche et les instruments du Sanctuaire, protégés par leurs couvertures spéciales, sur leurs épaules, s’installent au sud. Les Guérsonites occupent l’ouest et les familles de Merrari le nord. A l’entrée du Sanctuaire, à l’est sont installées la tente de Moïse et celles d’Aaron et de ses fils. Au-delà du cercle formé par les lévites, les douze tribus campent en quatre groupes de trois tribus chacun. A l’est se tiennent, Yéhouda (74 600 hommes) Issakhar (54 400) et Zevouloun, au sud Réouven (46 500), Shimon (59 300) et Gad (45 650), à l’ouest Ephraïm (40 500), Ménaché (32 200) et Binyamin (35 400) et au nord Dan (62 700) Acher (41 500) et Naftali (53 400). Cette formation est également conservée pendant le voyage. Chaque tribu a son Nassi – son prince – et son propre drapeau.
  • Nasso
    Nasso
    En complément du recensement des Enfants d’Israël, 8580 Lévites, hommes âgés de 30 à 50 ans sont dénombrés : c’est le compte de ceux qui auront la charge de transporter le Tabernacle. D.ieu communique à Moïse la loi de la « Sotah », la femme soupçonnée d’infidélité par son mari, ainsi que la loi concernant le Nazir qui s’interdit le vin, laisse croître ses cheveux et ne doit pas se rendre impur par le contact d’un cadavre. Aaron comme ses descendants, les Cohanim, se voient enseigner la manière de bénir le peuple. Les chefs des douze tribus d’Israël apportent leurs dons pour l’inauguration de l’autel. Bien que ceux-ci soient identiques, chacun est apporté un jour différent et la Torah le décrit individuellement.
  • Béhaalotekha
    Béhaalotekha
    Il est commandé à Aharon d’élever de la lumière dans les lampes de la Ménorah, et la tribu de Lévi est initiée dans le service du sanctuaire. Un « second Pessa’h » est instauré en réponse à la requête « Pourquoi serions-nous lésés ? » d’un groupe de Juifs qui n’avaient pas pu offrir le sacrifice pascal en son temps, car ils étaient alors rituellement impurs. D-ieu prescrit à Moïse les procédures relatives aux voyages et aux campements du peuple d’Israël dans le désert, et le peuple en formations quitte le mont Sinaï auprès duquel il avait campé pendant près d’un an. Le peuple est mécontent du « pain céleste » (la manne) qu’il reçoit et exige à Moïse de lui procurer de la viande. Moïse désigne 70 anciens, à qui il transmet une émanation de son esprit, pour l’assister dans la pesante tâche de gouverner le peuple. Myriam parle négativement au sujet de Moïse et est punie par la lèpre ; Moïse prie pour sa guérison et la communauté toute entière attend son retour pendant sept jours.
  • Chela'h
    Chela'h
    Moïse envoie douze espions en Canaan. Ils sont de retour quarante jours plus tard porteurs d’une grappe de raisins, d’une grenade et d’une figue qui témoignent de la générosité de la terre. Mais dix d’entre eux ajoutent que ses habitants sont des géants, qu’ils seraient des combattants « plus forts que nous » ; seuls, Caleb et Josué plaident pour que la terre de Canaan soit conquise suivant l’ordre de D.ieu. Le peuple se plaint, semblant préférer le retour en Egypte. D.ieu décrète alors que l’entrée d’Israël en Terre Promise sera retardée de quarante ans, temps pendant lequel toute la génération s’éteindra. Pris de remords, un groupe de Juifs attaque, contre la volonté de Moïse, la montagne qui borde la frontière : il est défait par les Amalécites et les Cananéens. Les lois des ména’hot (les donations de fleur de farine mélangée d'huile) et des libations de vin sont données ainsi que le commandement de consacrer à D.ieu une portion de la pâte (la 'hallah), lorsque l’on fait le pain. Un homme viole le Chabbat en ramassant du bois : il est mis à mort. D.ieu ordonne de placer des franges (tsitsit) aux quatre coins de nos vêtements pour qu’elles nous soient un rappel d’accomplir Ses commandements, les Mitsvot.
  • Kora'h
    Kora'h
    Kora’h incite à la révolte, contestant la primauté de Moïse et que la prêtrise ait été confiée à Aaron. Il est accompagné par deux vieux ennemis de Moïse, Dathan et Abiram. A eux se sont joints 250 membres distingués de la communauté, qui offrent le Ketoret (l’encens consacré) voulant ainsi prouver qu’ils seraient dignes de la prêtrise. Mais la terre s’ouvre et engloutit les mutins. Un feu consume ceux qui ont voulu offrir l’encens. Une plaie s’ensuit : Aaron l’arrête en offrant le Ketoret. Son bâton fleurit miraculeusement et produit des amandes. C’est la preuve que sa désignation comme Grand Prêtre relève d’un ordre divin. D.ieu commande qu’une teroumah, un prélèvement, soit opérée au profit des prêtres sur chaque récolte de grain, d’huile et de vin, sur les premiers-nés du bétail et que des cadeaux particuliers leurs soient donnés.
  • Houkat
    Houkat
    Les lois de la vache rousse, dont les cendres purifient celui qui s’est trouvé au contact d’un cadavre, sont enseignées à Moïse. Apres 40 années de voyages dans le désert le peuple arrive dans le désert de Tsin. Myriam décède et les puits miraculeux qui accompagnait les Enfants d'Israël par son mérite disparaît. Le peuple réclame de l’eau. D.ieu indique à Moïse de commander à un rocher d'en donner. Troublé par l’attitude du peuple, Moïse frappe la pierre et l’eau en jaillit. Mais D.ieu lui annonce que ni lui ni Aaron n’entreront en Terre Promise. Aaron décède à Hor Hahar et son fils Elazar lui succède comme Grand Prêtre. Des serpents venimeux attaquent le camp après qu’une fois encore le peuple ait « parlé contre D.ieu et contre Moïse ». D.ieu demande à Moïse de placer un serpent d’airain en haut d’un mat : ceux qui auront été mordus le regarderont et vivront. Le peuple entonne un chant en l’honneur du miraculeux bienfait de l’eau jaillie au coeur du désert. Moïse conduit le peuple à des batailles contre les rois Emorite, Si’hon et Og (qui veulent interdire la traversée de leur territoire). Leurs terres, situées à l’est du Jourdain sont ainsi conquises.
  • Balak
    Balak
    Balak, roi de Moab, demande au prophète Bilaam de maudire le peuple d’Israël. En chemin, ce dernier est admonesté par son âne qui voit un ange, envoyé par D.ieu pour les arrêter. Cependant Bilaam, se postant successivement en trois lieux, tente de lancer ses malédictions. Chaque fois, au lieu de malédictions, c’est une bénédiction qu’il profère. Enfin, il prophétise sur la fin des temps et la venue du Messie . Le peuple se laisse attirer par les filles de Moab qui les incitent à servir l’idole Peor. Quand un israélite de haut rang s’isole ouvertement avec une princesse midianite dans une tente, Pin’has tue le couple, mettant fin à la plaie qui sévit parmi le peuple.
  • Pinhas
    Pinhas
    Le petit-fils d’Aaron, Pin’has, est récompensé du zèle exprimé lorsqu’il tua Zimri, prince de la tribu de Chimone, et la princesse midianite : D.ieu lui accorde une alliance de paix et le sacerdoce pour lui et sa postérité. Un recensement du peuple aboutit au compte de 601 730 hommes âgés de vingt à soixante ans. Moïse apprend de D.ieu que la terre doit être distribuée par tirage au sort aux tribus et aux familles d’Israël. Les filles de Tselof’had réclament à Moïse de recevoir le territoire revenant à leur père, décédé sans laisser de fils. D.ieu fait droit à cette demande et l’intègre aux lois que la Torah édicte en matière d’héritage. D.ieu annonce à Moïse qu’il va rejoindre ses pères. Selon les ordres reçus, Moïse prend Josué, le met en présence de toute la communauté, lui impose les mains et lui donne ses instructions. La paracha se termine par la liste détaillée des offrandes quotidiennes et des offrandes additionnelles du Chabbat, de Roch-Hodech (le début du mois) et des fêtes de Pessa'h, Chavouot, Roch Hachana, Yom Kippour, Souccot et Chemini Atseret.
  • Matot
    Matot
    Moïse communique les lois régissant l’annulation des vœux aux chefs des Tribus d’Israël. La guerre est engagée contre Midian pour leur participation au complot pour la destruction morale d’Israël. La Torah fait un récit détaillé du butin recueilli et de sa distribution entre le peuple, les combattants, les Lévites et le Grand-Prêtre. Les tribus de Réouven et de Gad (rejointes ensuite par la moitié de la tribu de Ménaché) demandent que leur part de la Terre Promise leur soit attribuée à l’est du Jourdain, s’agissant d’un pâturage de choix pour leurs troupeaux. Moïse, d’abord irrité par cette demande, l’accepte sous la condition que ces tribus participent – et mènent – d’abord à la conquête des terres à l’ouest du Jourdain.
  • Massei
    Massei
    Les quarante-deux étapes des enfants d’Israël depuis la sortie d’Égypte sont énumérées, depuis l’exode d’Égypte jusqu’aux plaines de Moab, sur le versant du fleuve faisant face à la terre de Canaan. Les frontières de la Terre Promise sont indiquées et les villes de refuge sont désignées, qui serviront de lieu de protection et d’exil aux meurtriers involontaires. Les cinq filles de Tselof’had épousent des hommes de leur propre tribu (celle de Ménaché) afin d’y maintenir le territoire reçu en héritage de leur père. Avec cette Paracha s’achève le livre de Bamidbar (le livre des Nombres), le quatrième livre de la Torah

There are no products in this category