Chémot 

Les Enfants d’Israël se multiplient en Égypte. Se sentant menacé par leur nombre croissant, Pharaon les réduit en esclavage et ordonne aux sages-femmes israélites, Chifrah et Pouah, de tuer tous les garçons dès leur naissance. Constatant que celles-ci ne lui ont pas obéi, il ordonne à ses soldats de jeter les bébés des Hébreux dans le Nil. Un garçon naît à Yo’heved, la fille de Lévi, et son mari Amram, puis est placé dans un panier flottant sur les eaux du fleuve, pendant que sa grande sœur, Myriam, observe de loin. La fille de Pharaon découvre le bébé, l’élève comme son fils et lui donne le nom de Moïse. Jeune homme, Moïse quitte le palais et découvre les difficultés qu’endurent ses frères hébreux. Il voit un Égyptien qui bat un Hébreu et tue cet Égyptien. Le lendemain, il voit deux Juifs qui se battent. Lorsqu’il les réprimande, ils révèlent son acte de la veille et Moïse est forcé de s’enfuir à Midian. Là-bas, il sauve les filles de Jéthro, épouse l’une d’entre elles – Tsipporah – et devient berger des troupeaux de son beau-père. D.ieu apparaît à Moïse dans un buisson ardent au pied du Mont Sinaï et lui ordonne de se rendre chez Pharaon et de lui dire en Son nom « Laisse partir Mon peuple pour qu’il puisse Me servir. » Le frère de Moïse, Aharon, est désigné pour lui servir de porte-parole. En Égypte, Moïse et Aharon rassemblent les Anciens d’Israël pour leur annoncer que le moment de leur délivrance est arrivé. Le peuple croit à cette annonce, mais Pharaon refuse de les laisser partir et intensifie même les souffrances d’Israël. Moïse retourne parler à D.ieu pour protester : « Pourquoi as-Tu fait du mal à ce peuple ? » D.ieu promet que la délivrance est proche.