Bechala'h  

Peu après avoir laissé les Enfants d’Israël quitter l’Égypte, Pharaon les pourchasse pour les forcer à revenir et les Israélites se retrouvent pris au piège entre les armées égyptiennes et la mer. D.ieu ordonne à Moïse d’élever son bâton au-dessus des eaux. La mer s’ouvre pour laisser passer les Israélites et se referme sur les poursuivants égyptiens. Moïse et les Enfants d'Israël entonnent un cantique de louanges et de reconnaissance à D.ieu. Dans le désert, le peuple souffre de soif et de faim et se plaint à plusieurs reprises auprès de Moïse et d’Aharon. D.ieu adoucit miraculeusement les eaux amères de Marah, et, plus tard, fait couler de l’eau d’un rocher en demandant à Moïse de le frapper avec son bâton. Il fait tomber de la manne chaque matin avant l’aube et des cailles apparaissent dans le camp hébreu chaque soir. Il est commandé aux Enfants d’Israël de récolter une double portion de manne chaque vendredi, car celle-ci ne tombera pas le Chabbat, le jour de repos décrété par D.ieu. Certains désobéissent et partent récolter de la manne le septième jour, mais ne trouvent rien. Aharon préserve une petite quantité de manne dans une jarre, en témoignage pour les générations futures. À Réfidim, les Enfants d’Israël sont attaqués par les Amalécites, qui sont vaincus par les prières de Moïse et une armée levée par Yéhochoua.